Depuis 2015, je travaille sur l’archive, la mémoire, la disparition et l’identité. J’utilise les documents laissés par mes grands-parents et mes parents. Ainsi mon travail, tout comme mon identité de petite fille et de fille, font vivre la trace de leurs passages.
Cela me renvoie également à ma propre finitude. Il est un moment, celui de la perte de ses deux parents, où l’on craint que les jours d’après passent trop vite. Christian Boltanski dit dans un entretien avec Etienne Hatt « La mort des parents est une grande coupure dans la vie, car la mort devient plus proche ………Au bout de trois générations on a totalement disparu ». (Les grands entretiens d’artpress Christian Boltanski, Imec Editeur 2014, pages 60 et 61 )


Alexandra Chauchereau
a.chauchereau@gmail.com
www.achauchereau.odexpo.com
www.instagram.com/chauchereau
www.facebook.com/chauchereau

Prochain évènement
Mac Paris

du 10 au 15 novembre 2020
Centre Bastille.

VOIR LES VIDEOS